Quelle coupe de cheveux adopter à 50 ans?

Avoir 50 ans est un cap important dans la vie d’une femme. C’est une étape merveilleuse où de nombreux changements surviennent, tant au niveau de l’état d’esprit qu’au niveau du corps. On perçoit les choses différemment même si parfois un léger coup de vieux peut être ressenti. Il n’y a pas lieu de paniquer pour autant, il suffit de s’y faire en commençant par adopter une nouvelle coupe de cheveux. A 50 ans, une femme se doit d’être moderne et classe ; la coiffure vieillissante trop classique n’est donc pas ce qu’il y a de plus  flatteur. Tomber dans la vulgarité ou choisir une coupe de jeune, voire d’ado, n’est pas non plus une solution pour paraître plus jeune. Voici donc quelques conseils pour avoir la coiffure idéale à 50 ans.


Miser sur la coupe courte

Miser sur la coupe courte

Miser sur la coupe courte

Des cheveux longs, à moins d’avoir 20 ans, ont tendance à tasser et vieillir. Les cheveux courts, surtout passé un certain âge, sont toujours une bonne idée pour paraître jeune et moderne. A 50 ans, c’est le moment idéal pour s’offrir une cure de jouvence en adoptant une coiffure courte, ne dépassant pas les épaules. Cette dernière dégage le visage, la dynamise et l’égaye en même temps. Cependant, il faut faire attention à ce que la coupe soit adaptée à la morphologie du visage. Aussi, l’erreur à éviter est de basculer vers une coiffure trop masculine. Afin d’avoir la coupe courte parfaite, il va falloir effiler les cheveux de manière à ce que le rendu ne soit pas trop net et régulier. Pour ce faire, les cheveux sont donc à travailler mèche par mèche. Pour éviter les mauvaises surprises, confiez la tâche à un coiffeur professionnel qui vous conseillera sur la coupe adaptée à votre forme de visage, votre personnalité et vos goûts.

Opter pour la bonne coloration

Opter pour la bonne coloration

Opter pour la bonne coloration

En ce qui concerne la teinte de cheveux, les couleurs sombres sont celles à éviter. Une teinte foncée durci en effet les traits à moins d’avoir des cheveux ultra courts à la garçonne. Par contre, une coiffure claire apporte de l’éclat, du mouvement et de la gaieté. De plus, une teinte chatoyante laisse moins entrevoir les racines blanches qui commencent à paraitre à cet âge là. Il existe plusieurs couleurs au choix selon les goûts et la couleur de peau. Demandez l’avis d’un expert avant de se lancer dans l’aventure. Aussi, afin de garder le pimpant de la teinte, veillez à refaire la couleur tous les mois. La coloration n’est pas une mauvaise chose pour les cheveux ; au contraire, elle permet de gainer chaque mèche et de fortifier les racines. Il est recommandé de ne pas faire soi-même sa teinte. Confier la tâche à un professionnel est plus rassurant, non seulement pour le rendu mais aussi pour s’assurer que les produits utilisés soient aux normes et respectueux de la fibre capillaire. Un coiffeur a été formé pour prendre soin des cheveux et connaît donc bien les techniques diverses pour réussir la coloration sans agresser le cuir chevelu  ni les cheveux.

Adopter une frange

Adopter une frange

Adopter une frange

Même si l’on n’est pas obligé d’attendre la cinquantaine pour adopter une frange, elle est fortement conseillée une fois que les petites ridules commencent à paraitre sur le front. Elle peut en effet servir à les dissimuler tout en conférant un rendu rajeunissant à condition qu’elle soit bien faite. Mais qu’est ce qu’une frange bien faite ? D’abord, elle s’adapte au type de visage. Pour les femmes ayant un petit front, la frange doit être légère, avec seulement quelques mèches. Par contre, les visages au large front peuvent se permettre une frange bien fournie pour un meilleur résultat.


Penser au balayage

Penser au balayage

Penser au balayage

Certes, une coloration claire peut suffire à rajeunir mais à 50 ans, l’on peut aussi se permettre quelques fantaisies qui n’en feront qu’accentuer le rajeunissement. Optez donc pour le balayage qui vise à teindre quelques mèches en une teinte différente afin de donner du peps à la coupe. Il faut toutefois s’assurer que les deux colorations choisies soient en harmonie afin de paraitre naturel. Aussi, avoir un balayage ne nécessite pas autant d’entretien qu’avec une coloration simple. Il est possible de ne refaire sa coloration qu’après trois mois sans que les racines ne soient visibles.

Attacher les cheveux longs

Attacher les cheveux longs

Attacher les cheveux longs

Pour celles qui n’osent pas la coupe courte, elles peuvent garder leurs longueurs à condition de les attacher, du moins de temps à autre, pour dégager le visage et paraitre plus jeune. Les coiffures possibles sont alors nombreuses, selon les occasions, les styles, les goûts et les besoins. De la queue de cheval au chignon, les choix sont vastes. Veillez cependant à ne pas les faire trop stricte et trop sage afin d’éviter de durcir les traits du visage. Le chignon flou est la grande tendance du moment, à adopter à toutes les occasions.

Ne pas forcer sur les soins capillaires

Ne pas forcer sur les soins capillaires

Ne pas forcer sur les soins capillaires

Ce n’est pas parce que l’on a 50 ans que les cheveux nécessitent plus de soins qu’avant. Les produits capillaires utilisés devraient toujours être adaptés à la façon dont on traite la fibre capillaire et le cuir chevelu, quel que soit l’âge. Un cheveu sain, sans coloration ni autres techniques, ne nécessitera par exemple qu’un shampoing hydratant, tout comme les cheveux colorés qui devront recevoir des soins en conséquence. Il ne faut donc pas forcer sur les produits pour cheveux ; sachez tout simplement les adapter au type de cheveux et aux techniques qu’ils subissent. Par contre, des soins réguliers sont toujours conseillés.

 

Ce contenu a été publié dans Coiffure, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire